RESOLUTION DE THIES SUR LE MONDE RURAL

 

Plus de deux ans après l'alternance, la situation du monde rural ne cesse de se dégrader. Et pourtant, ce ne sont point les promesses qui avaient manqué au temps où, Maître WADE, dans l'opposition, ne ratait aucune occasion de s'occuper - verbalement s'entend - du monde rural.

En effet, à plusieurs reprises, le chef du " SOPI " n'avait manqué d'affirmer, de façon péremptoire, que le développement passe par l'agriculture.

Aujourd'hui, à l'épreuve du pouvoir, le gouvernement révèle son incapacité à trouver des solutions heureuses aux problèmes du monde rural. Manifestement, il y a, de sa part, une indifférence tiède à l'égard de ce dit monde.

Le constat est là : le monde rural vit une situation particulièrement éprouvante.

Après les multiples palinodies du gouvernement, les faits restent têtus :

- Les bons des paysans impayés sont brandis un peu partout ;
- Les vivres de soudure font cruellement défaut ;
- Les paysans sont privés d'engrais et de semences ;
- Le cheptel est en train de subir les affres de la disparition du tapis herbacier ;
- Les pêcheurs manquent toujours d'encadrement et leur sécurité en mer n'est toujours pas assurée.

La dissolution précipitée de la SONAGRAINE a fini de révéler l'absence de vision du gouvernement de maître Abdoulaye WADE. Au lieu de travailler, beaucoup travailler, toujours travailler en vue d'améliorer le mieux-être des Sénégalais, le gouvernement passe le plus clair de son temps à faire la sourde oreille, à s'arc-bouter sur ses certitudes.

L'Alliance des Forces de Progrès (AFP), qui cristallise tout l'espoir des Sénégalais, après avoir observé froidement et impartialement la mise en place de l'appareil " SOPI " et la prise en main d'un pays par un parti et ses " calamistreurs " et brosseurs, considère que notre pays, le Sénégal, est mal géré et mal gouverné.

C'est pourquoi,

Considérant que la situation difficile que connaît le monde rural peut, si aucune mesure urgente n'est prise, conduire à la catastrophe ;

Considérant que la situation actuelle du monde rural est caractérisée par un paupérisation endémique ;

Considérant que la mauvaise politique du gouvernement de l'alternance envers le monde rural est caractérisée par une libéralisation sauvage ;

Considérant que la mauvaise politique du gouvernement de l'alternance envers le monde rural est caractérisée par une libéralisation sauvage :

Considérant que l'AFP et les autres composantes de l'opposition regroupées dans le CPC constituent aujourd'hui une alternative crédible ;

L 'AFP, sous la présidence de son Secrétaire Général, le camarade Moustapha Niasse, lors de l'ouverture de son cycle de vacances du progrès, commencé à Thiès, au cinéma AMITIE, le dimanche 11 août 2002.

Lance un appel pressant pour la mise en place effective d'un fonds de calamité suffisant pour soutenir le monde rural ;

Exhorte le gouvernement à reconnaître, avec humilité les préjudices immenses qu'il a fait subir aux paysans ;

Invite le gouvernement à :

- assurer le paiement effectif des bons ;
- prendre en considération les solutions de sortie de crise proposées par le CNCR ;
- limiter le train de vie dispendieux de l'Etat, en supprimant les hautes autorités et agences qui ne sont que des dédoublements des ministères,
- en réduisant le nombre des conseillers du Président de la République et ses dépenses de prestige, ses multiples voyages particulièrement.

 

 

Thies, le 11 aout 2002

Le Bureau Politique