MOUSTAPHA NIASSE À KOLDA SUR L’OCI : « Ce sommet ne concerne ni les Imams ni les Sénégalais musulmans » 

 

SOURCE : "Le Matin" du 18 février 20O8

Moustapha Niasse a été accueilli par une liesse populaire à Kolda.Le patron des progressistes a abordé la question des locales pour en fustiger le fort risque de fraude et dénoncé surtout les orientations prises pour le sommet de l’Oci.

Accompagné d’une forte délégation, le secrétaire général des progressistes a été reçu en trompe par une foule en liesse à travers les principales artères de la commune de Kolda . Au cours de la rencontre qui a réuni militants et responsables de son parti , le patron des progressistes du Sénégal après avoir félicité les Koldois pour leur mobilisation. Parlant de l’Organisation de la conférence islamique, (Oci), M. Niasse a révélé que « ce n’est pas la première fois que le Sénégal organise le sommet et c’est bien lui qui avait négocié avec les autorités saoudiennes et koweitiennes pour la construction de l’hôtel méridien ».

Toujours dans son discours, il a déclaré que « ce sommet ne concerne ni les Imams ni les Sénégalais musulmans qui font la prière 5 fois par jour ». Parce que dira –t-il, « on y parlera ni du Coran ni des hadiths du Prophète (PSL) mais plutôt d’élaboration de programmes de coopération solidaires entre les pays qui composent cette organisation ».

Abordant la question des élections locales à venir, M. Niasse, progressiste en chef, a dit « n’exclure aucune alliance sauf le PDS et ses alliés de la mouvance présidentielle ». Il se dit par ailleurs « certain de la victoire de son parti partout au Sénégal » . Parce que, à l’en croire, « le peuple est mécontent et c’est lui qui va voter. A partir de l’analyse et de l’évaluation pratique de la situation du pays , il n’y a pas de chance que les gens puissent commettre l’erreur d’aller voter pour le Pds ou une liste soutenue par le président Wade ». Dès lors, a prévenu l’ancien premier Ministre « des fraudes vont être tentées encore » . Car, selon lui, « ce sont des spécialistes de la fraude et ils vont essayer de voler ». Pour preuve, « à Malicounda , 11 personnes ont vu accepter leurs inscriptions. Par contre 647 citoyens qui ont déjà voté en 2007 à Kaolack ont été transférés à Malicounda.

On veut les faire voter dans cette communauté rurale pour faire passer leur candidat pour bénéficier des avantages de cette zone à forte spéculation foncière ». Mais, fulmine-t –il, « les coalitions vont mettre en œuvre des mécanismes localisés anti–fraudes ». Abordant la question du monde rural, M. Niasse a déclaré « qu’elle est alarmante ». Toujours dans ce même ordre d’idées, « le chef de l’Etat avait déclaré avoir 200.000 tonnes d’arachides, et pourtant le lundi 11 février 2008, les autorités officielles ont signalé avoir collecter seulement 34.000 t . C’est un échec de taille parce que les paysans n’ont pas reçu une bonne semence ni en qualité ni en quantité ».

Selon Moustapha Niasse, « l’Etat avait promis de verser 35 milliards aux Ics pour fabriquer des engrais pour la campagne passée sans résultat. » Ensuite, soutient M.Niasse, « l’Etat a voulu contraindre les paysans à vendre à 150f le kg à la Suneor et ces derniers ont préféré vendre dans les marchés hebdomadaires à 200f le kg ». Malheureusement, « il n y’aura pas de semence la saison prochaine ; il faut 150.000 t pour couvrir les besoins des paysans »

 

 

Par Alpha YAFFA (Vélingara)