FACE A LA " GENERATION DU CANCER

OPPOSONS " LA NOUVELLE GENERATION D'HOMMES POLITIQUES"

 

Ceci est une réflexion purement citoyenne d’un sénégalais vivant au Sénégal, aimant son pays et qui se battra jusqu’au bout pour qu’il y ait une restauration des valeurs qui ont toujours constitué le socle de notre existence.  

            Elle découle, au demeurant, d’un constat flagrant d’une corrélation entre une pathologie vicieuse et destructrice de rêves que nous, personnel du corps médical, n’avons toujours pas maîtrisé : LE CANCER. 

            En effet, une réflexion profonde sociologique et politique nous a amené à constater qu’il existe dans notre cher Sénégal un groupe d’individus unis par des objectifs bien précis n’épousant en rien les intérêts majeurs de notre pays, qui se prévalent d’une génération meilleure que celle de leurs parents et ancêtres. 

            Evidemment leur leader révélant par déduction au monde entier que celle de son père n’est rien d’autre que « la génération de l’abstrait » et donc de la théorie et surtout des promesses non tenues : sur ce volet bien précis IL N’ Y A RIEN DE NOUVEAU SOUS LES TROPIQUES. 

            Par contre, j’assimilerai la sienne à cette pathologie dont j’ai parlé plus haut et que je vais définir. 

            Le CANCER est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormale et anomique au sein d’un tissu normal de l’organisme. Ces cellules dérivent toutes d’un même clone, cellule initiatrice du cancer qui a acquis certaines caractéristiques lui permettant de se diviser indéfiniment.               

            Les nouvelles cellules résultantes peuvent former une tumeur maligne ou se propager à travers le corps. 

            Sénégalaises, Sénégalais, notre pays est malade. Malade de ses dirigeants, malade de son fonctionnement, malade de sa gestion et surtout malade de la pathologie vicieuse qui le guette et qui évolue à bas bruit : celle des ambitions démesurées. 

            Chers compatriotes, évitons nous une prolifération anormale en notre sein, car les conséquences risquent d’être désastreuses aussi bien pour nous que pour les générations futures.

            Au demeurant, la faute incombe au premier chef à la population sénégalaise d’une manière générale et particulièrement le monde paysan oublié du régime et qui, en fait, ne le sanctionne pas assez lors des échéances électorales. 

            C’est pourquoi, nous exhortons le peuple sénégalais à dire non à la cellule initiatrice du CANCER qui guette le pays et donc non à la « GENERATION DU CANCER ». D’autant plus qu’aujourd’hui l’alternative existe au Sénégal. 

            En effet, l’opposition regroupée au sein du Front Siggil Senegaal est aujourd’hui unie comme un seul homme, avec un objectif commun, mettre fin à ce régime totalitaire et si on y prend garde monarchique à souhait. De plus, les états majors des différents partis qui sont en face du pouvoir se sont rajeunis et bonifiés. 

            Ainsi, nous assistons à l’émergence « d’HOMMES POLITIQUES NOUVEAUX », engagés, compétents et patriotes qui n’ont d’autre sacerdoce que l’émergence de leur pays.  

            Sénégalaises, Sénégalais, nous terminerons en nous inspirant du proverbe latin qui dit « Labor Omnia Vincit Improbus » (Tout travail opiniâtre vient à bout de tout) pour vous exhorter à continuer le combat avec nous, pour que vive la génération des Jeunes Hommes Politiques et pour que le Sénégal soit immunisé définitivement  contre la « GENERATION DU CANCER »

 

Dr Malick DIOP
Point E Dakar
Email: drmalickdiop@hotmail.com