COALITION AND SIGGIL SENEGAAL

Commune de Kaolack

Déclaration

 

 

La Coalition AND SIGGIL SENEGAAL de la Commune de Kaolack réunie ce vendredi 07 Mars 2008 a adopté la déclaration suivante :

L'Assemblée Nationale, largement dominée par les libéraux, vient encore une fois de plus de montrer à la face du monde qu'elle est au service d'un seul homme, Abdoulaye Wade et de son Parti-Etat, le PDS.

Après les députés Moussa Sy et feu Ibrahima Isidore Ezzan, c'est Aminata Tall, en mal de popularité dans sa ville, Diourbel où elle est sur un siège éjectable et dans son parti le PDS, qui est aujourd'hui choisie pour mener la sale besogne de porter la proposition de loi de report des élections rurales, municipales et régionales.

Persuadé que les populations dans leur écrasante majorité ont tourné le dos à Abdoulaye Wade et au PDS du fait du renchérissement du coût de la vie, des difficultés du monde rural et de la crise sociale qui secoue l'école et la santé, le régime libéral, conscient de sa perte de popularité a décidé de reporter les élections locales afin d'éviter au PDS et à ses alliés une défaite cuisante en mai 2008. Ainsi, il manipule la Constitution, torpille le processus électoral, change le calendrier républicain à sa guise en utilisant sa majorité mécanique discréditée tapie à l'Assemblée.

C'est pourquoi, la Coalition And Siggil Senegaal de la Commune de Kaolack dénonce et condamne avec la dernière énergie toute décision de report des élections ; elle mènera le combat pour le respect du calendrier républicain.
La situation du pays est grave et préoccupante. L'état de droit est de plus en plus bafoué, la démocratie recule, les libertés sont violées, les marches interdites.

 

 

Ont signé :
1. AFP : Madieyna Diouf
2. AJ/Yoonu Askan Wii: Ousmane Sow
3. Jëf Jël :
Mody Koné
4. CRC : Abdoulaye Simal
5. LD/MPT : Mapathe Ba
6. MSU: Babacar Ndao
7. PEC (Tekki) : Pape Fodé Ndao
8. PIT : Etienne Ndiaye
9. PS : Me Ibrahima Beye
10. Rewmi : Amadou Makhtar Gueye
11. RND : Mme Aminatou Sarr
12. UPAS : Babacar Diarra

 

 

Fait à Kaolack, le 7 mars 2008