Coalition Populaire pour l'Alternative (CPA)

 

Projet de Lettre circulaire aux responsables locaux des partis membres

Objet : Mise en place des structures décentralisées et à l'extérieur du Sénégal

 

          Exposé des motifs :

Les partis de l’opposition et les organisations de syndicats de travailleurs qui étaient regroupés au sein de la coalition CPC, G10, LD /MPT, ont décidé, le 02 avril 2006, de renforcer et de consolider leur alliance en direction des échéances électorales prochaines, dont tout le monde admet qu’elles vont déterminer de façon décisive le cours politique dans notre pays.

Dans cette perspective, ils ont choisi la dénomination : Coalition Populaire pour l’Alternative (CPA) pour mieux manifester leur volonté d’élargissement des bases de leur cohésion et de leur unité. Ce cadre, ainsi dénommé ambitionne d’être une alliance stratégique, regroupant les forces politiques, syndicales et patriotiques acquises à l’objectif de battre le système Wade et ses alliés aux prochaines élections législatives et présidentielle, pour permettre à notre pays de s’engager résolument dans le chemin du progrès économique et social, de la démocratie et de la paix sociale.

II         Tâches

 Les leaders des partis et organisations membres de la Coalition Populaire pour l’Alternative (CPA) demandent aux responsables locaux d’installer dans les meilleurs délais, les structures décentralisées de la CPA dans toutes les localités du pays, et à l’extérieur pour prendre en charge les tâches que la Coalition s’est défini.  A chaque niveau, les structures doivent élaborer leurs programmes d’activités en fonction des besoins spécifiques de la localité.

Les représentants locaux de la CPA doivent nécessairement être désignés par leurs partis. Le fonctionnement des structures locales doit être souple et adapté à chaque localité. Les  conflits liés au fonctionnement des structures décentralisées sont tranchés au niveau de la Conférence des leaders, s’ils ne trouvent pas de solutions consensuelles à la base.  

D’ici les prochaines élections, un accent particulier doit être mis sur la matière électorale qui constitue la question prioritaire à l’heure actuelle. Pour cela, il est nécessaire d’élaborer pour chaque localité, une stratégie appropriée d’organisation et de mobilisation sociale, pour inciter et accompagner les populations à s’inscrire massivement sur les listes électorales, en assurant un encadrement rapproché des jeunes, des femmes, des personnes âgées et des différentes catégories sociales et professionnelles, afin que le plus grand nombre de sénégalaises et de sénégalais puissent s’acquitter de leurs droits civiques en 2006 et 2007  

Enfin, la conférence des leaders de la CPA engage les structures et les militants, à tous les niveaux à travailler la main dans la main, dans un esprit d’ouverture, de solidarité, de cohésion et de consensus.  

Dakar le 27 avril 2006

Ont signé :

(Les partis et organisations membres de la CPA par ordre alphabétique.)