DECLARATION DES JEUNES DE L'AFP SUR LA SORTIE DE WADE

 

                                                                                                           Dakar, le 26 mai 2012


 

 

Abdoulaye  Wade a tenu une conférence de presse hier, au cours de laquelle il s’est attaqué au Secrétaire Général de l’AFP, Monsieur Moustapha Niasse, l’accusant, encore une fois, sur une maison qu’il aurait acquise et sur un contrat pétrolier qu'il aurait facilité pour ITOC. SA.

Nous voudrions  faire quelques précisions.

Les accusations de Wade ne présentent rien de nouveau, dans la mesure où depuis 2001, à chaque occasion, Abdoulaye WADE lance des accusations fallacieuses pour  écarter  Moustapha Niasse de  la magistrature suprême, car la virtuosité de ce dernier l’a toujours dérangé.

Premièrement, s'il faut comparer  ses propres déclarations, on se rend compte qu'il est d'une versatilité incroyable car, s'il a osé dire, en 2007, que la maison de Moustapha Niasse lui avait été vendue à  moins de 19 millions, alors que ce 25 mai 2012, il revient à la charge pour dire que la maison de notre Secrétaire Général a couté 2 millions, il y a un gap énorme.

Deuxièmement, le Directeur Général d'ITOC, Baba Diaw a clairement indiqué qu’il n’a jamais passé un contrat d’affaire pétrolier avec l’Etat nigérian sous la diligence de Moustapha Niasse. Ce contrat l’avait lié depuis 21 ans à NNPC, dans le cadre de ses relations avec d’autres sociétés dans le monde.

Nous nous demandons pourquoi il se permet de faire de fausses déclarations contre la personne de M. Niasse, pourquoi tant de rancune envers Niasse.

Abdoulaye Wade doit comprendre que si Moustapha Niasse avait refusé les fonds politiques qu’il a voulu lui confier, en tant que Premier Ministre, c’est parce qu’il n’est pas,   comme lui,  esclave de l’argent.

Mais cela n’est pas surprenant, car  il a  toujours eu une conception de royauté dans la fonction présidentielle. Il a même mis en évidence cela  par l’histoire d’une chaise de roi, qu’un artiste lui aurait offerte.  C’est cette même obsession de supériorité qui l’amena à vouloir nous imposer Karim Wade qu’il a toujours présenté comme le plus intelligent de nous tous Sénégalais.

Nous soutenons le Président Macky SALL dans sa dynamique de faire les audits et de sanctionner tous les coupables. Il ne doit porter aucun intérêt sur la ruse de ce vieux qui donne l’impression dans sa communication que Macky éprouve une gêne vis-à-vis de lui, car ayant  entrainé son ascension politique.

De toute façon, nous avons confiance que le Président Macky Sall ne se mêlera pas des dossiers de la justice.

Les Jeunes Progressistes ne veulent pas polémiquer avec un vieillard qui a tout perdu et qui cherche à protéger sa famille qui fait l'objet de poursuites judiciaires, à savoir:

-        Mme Viviane Wade dans le cadre de son association "Education Santé",

-        M. Karim Wade pour l'ANOCI et le ministère qu'il a eu à diriger,

-        Melle Sindiely Wade avec le FESMAN,

-        Me Wade, lui même dans le carde de nombreux dossiers.

La loi sur l'enrichissement illicite sera appliquée pour Wade et ses anciens collaborateurs, ainsi qu'à tout  Sénégalais concerné sans exception.

Rien ne fera reculer Moustapha Niasse dans son engagement et son désir de rétablir les Sénégalais dans leurs droits.

Nous appelons les Sénégalais à voter massivement pour la Coalition Bennoo Bokk Yakaar  pour permettre au Président  Macky Sall de gouverner et surtout pour que  Moustapha Niasse, à la tête de l'Assemblée Nationale, puisse opérer, avec les Parlementaires, les changements essentiels pour le retour d'un bon fonctionnement de nos Institutions,et,  surtout pour la rectification de tous les changements négatifs qui avaient été opérés par Wade et sa cour.

Les Jeunes Progressistes restent optimistes et renouvellent leur confiance au peuple Sénégalais.

Vive l'AFP!

Vive Bennoo Siggil Senegaal!

Vive Bennoo Bokk Yakaar!

Votons massivement pour la Coalition Bennoo Bokk Yakaar!

 

 

Dakar le 26 mai 2012