BENNO SIGGIL SENEGAAL

 

                                                                                                           Dakar, le 6 avril 2012


COMMUNIQUE DE LA CONFERENCE DES LEADERS

 

La conférence des leaders de Bennoo Siggil Senegaal s’est réunie, le vendredi 06 Avril 2012, pour examiner la situation, suite à l’installation du Président Macky SALL et à la formation du gouvernement.  

Après avoir réitéré ses félicitations chaleureuses au candidat de Bennoo Bokk Yaakaar, le Président Macky SALL pour sa brillante élection aux allures de plébiscite, la conférence des leaders décide de ce qui suit :  

1-Enregistrer la décision du Président de la République de nommer (04) quatre ministres au sein de la coalition BSS, engager et encourager ceux-ci à gérer leur département dans l’intérêt exclusif de la nation. 

2-Poursuivre et renforcer la dynamique unitaire de Bennoo Siggil Senegaal basée sur un programme de refondation de la République et de redressement économique, social et culturel du pays.  

3-Retenir que la mission de Bennoo Siggil Senegaal, loin d’être terminée, doit se prolonger dans la lutte pour l’instauration d’une nouvelle Assemblée nationale. 

4-Constituer une commission de travail sur les législatives pour l’élaboration de stratégies et la confection de liste, selon deux perspectives :

a-une liste commune avec la coalition Bennoo Bokk Yaakaar sur la base des résultats du 1er tour de l’élection présidentielle,

b-une liste de Bennoo Siggil Senegaal ouverte aux mouvements citoyens. 

5-Lancer un appel à l’unité politique des vainqueurs du 25 mars pour parvenir à l’objectif de défaire totalement le régime de Wade et, dans le cadre d’une gestion concertée du pays, de refonder la République sur la base des conclusions des Assises nationales dont les axes essentiels se déclinent ainsi :

- la refondation des institutions et une garantie plus effective des libertés individuelles et publiques, d’une part par l’instauration des Pouvoirs publics séparés et équilibrés avec :

·     une  nouvelle Constitution adoptée par référendum et une Charte des Libertés et de la Démocratie ;

·     un Président de la République élu pour un mandat d’une durée de 5 ans, renouvelable une seule fois ;

·     un Gouvernement aux pouvoirs élargis et renforcés ;

·    un Parlement souverain dans le vote de la loi, le contrôle du gouvernement et l’évaluation des politiques publiques ;

·    une justice indépendante libérée des entraves et des instructions non formalisées de l’exécutif, en particulier un Conseil supérieur de la magistrature indépendant de l’exécutif et présidé par le Président de la Cour de cassation, une Cour constitutionnelle dotée de pleins pouvoirs et aux modalités de désignation de ses membres renforçant son indépendance, ainsi qu’un Juge des Libertés ;

·    Des élections placées sous le ressort d’une Haute Autorité de régulation de la Démocratie ;

·    Des médias publics et privés régis par une Haute Autorité des Médias.

D’autre part, en mettant fin à l’impunité par une application stricte des lois et règlements en vigueur, auditer les comptes de la nation et diligenter les poursuites y afférentes et procéder à des enquêtes impartiales et approfondies sur les violations graves des droits de l’homme.

- une meilleure gestion de l’économie, des finances publiques et du patrimoine public, par la réalisation de mesures de sauvegarde du patrimoine national, le combat contre la corruption et l’enrichissement illicite à travers notamment la mise en place d’un Office indépendant de Lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite et la réduction substantielle du train de vie de l’Etat, des Pouvoirs publics, des ministères et des administrations.

- la paix définitive en Casamance, en prenant des initiatives promptes et sérieuses pour mener à la paix définitive en Casamance par l’ouverture de négociations franches intégrant les différentes factions du MFDC avec le concours des pays voisins et la mise en œuvre d’un plan concerté de sécurité de reconstruction et de développement.

- l’amélioration quotidienne des conditions de vie des Sénégalais, à travers notamment la baisse urgente des prix des denrées de consommation courante, la préparation immédiate de la prochaine campagne agricole, le dénouement rapide de la crise dans les écoles et universités du Sénégal, la prise en charge des urgences relatives la question des inondations, au secteur de l'énergie et la question foncière.

- l’équité territoriale et le développement durable, par l’approfondissement de la décentralisation accompagnée d’un redécoupage territorial pour avoir des entités homogènes et économiquement viables et par la réalisation d’un plan global contre la menace sur l’environnement.

- une valorisation du Sénégal à l’extérieur et des Sénégalais de la diaspora, en développant des relations confiantes et apaisées avec les États voisins dans la perspective de l’intégration africaine, en rationalisant la carte diplomatique et consulaire du Sénégal et en rehaussant le rôle des Sénégalais de l’extérieur dans les chantiers de la démocratie et du développement.

6-Renouveler le mandat donné au Président Moustapha NIASSE pour finaliser les discussions avec le Président Macky SALL en vue d’aboutir à un accord politique formel autour de la Plateforme de Gouvernement pour l’édification d’une Nouvelle République capable de répondre aux immenses espoirs des populations.

 

 

Fait à Dakar, le 06 avril 2012                                                            La Conférence des Leaders