LETTRE OUVERTE DE ABBE ANDRE LATYR NDIAYE AU PRESIDENT ABDOULAYE WADE



La communauté chrétienne n´a envers personne une dette de reconnaissance, sinon envers Dieu seul !
Il est écrit dans la Bible, plus précisément dans le livre de Quohélet ou l´Ecclésiaste au chapitre 12 verset 8 : " vanité des vanités, tout est vanité. »

Se désoler ou s´indigner de ne pas recevoir assez de marque de reconnaissance de la part de la communauté chrétienne du Sénégal, relève de la vantardise, et d´une boulimie de louanges .L´orgueil pue , dans les chaumières des paysans comme dans les palais des rois et des gouverneurs savamment désinfectés tous les jours .

Le même auteur Quohélet écrit au chapitre 3 versets 1 à 8 :

"Il y a un moment pour tout et un temps pour toute chose sous le ciel. Un temps pour enfanter et un temps pour mourir , un temps pour planter et un temps pour arracher les plantes ....Un temps pour pleurer et un temps pour rire ... Un temps pour embrasser et un temps pour s´abstenir d´embrasser , un temps pour dire Merci et un temps pour dire la vérité ."

A temps et en son temps, à l´heure H, chaque fois que la communauté chrétienne a bénéficié des largesses des autorités de l´Etat, elle a su remercier avec la manière : empressement dans le geste , sincérité, et loyauté dans les paroles et les actes .

Que l´Autorité qui s´indigne de l´ingratitude de toute la communauté chrétienne ouvre le cahier de comptabilité de ses largesses envers elle et apprécie. Elle se rendra compte que la communauté chrétienne ne lui doit aucun sou , aucune dette de reconnaissance.

L´Eglise est une mère bien élevée. Elle élève bien ses enfants dans le respect et la politesse. Elle sait remercier à temps et en son temps. Elle est généreuse , et nous laissons le soin aux populations qui souffrent , qu´elle sert et qu´elle soulage d´apprécier .L´Eglise met tout son crédit de service dans ses écoles, ses dispensaires , et sa Caritas , partout où elle est sollicitée .

C´est l´Etat du Sénégal et bon nombre de sénégalais qui seront toujours reconnaissants à l´Eglise pour la qualité de l´enseignement et de la discipline dans ses écoles , pour le dévouement et le charisme de ses religieux et religieuses , pour l´exemplarité des chrétiens dans la cité .

A l´Autorité qui s´indignerait contre la communauté chrétienne nous rappelons que le bien ne fait pas de bruit et que le bruit ne fait pas de bien.

Etre reconnaissant, ne veut pas dire être un éternel laudateur, un éternel flatteur, un éternel contempteur ou courtisan. Etre croyant ne veut pas dire être courtisan.

Il y a un temps pour dire Merci, et l´Eglise experte en humanité s´y connaît bien ! Il y a un temps pour dire la Vérité, et dénoncer des pratiques tortueuses et peu orthodoxes. Ne confondons pas les deux moments ! Il faut savoir applaudir le bien et condamner le mal sous toutes ses formes , dans tous les milieux , dans les chaumières des paysans comme dans les salons huppés des palais .

Jean Baptiste n´avait pas peur de dire la vérité. Il a été décapité pour avoir dénoncé la tortuosité du roi Hérode. Jésus pour qui il a balisé le chemin dira devant le gouverneur romain Ponce Pilate : " je suis né , je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité . Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix ".

L´Eglise à travers ses pasteurs : le Pape, les évêques et les prêtres détient du Christ le pouvoir de dire la vérité à temps et à contre temps, à l´image de Jean Baptiste et de lui-même qui est la tête du corps.

Elégance et humilité de dire Merci à temps et en son temps et courage de dire la vérité sans hypocrisie.

LA TACHE URGENTE DE L´EGLISE : DENONCER LA CORRUPTION ET LA TORTUOSITE QUI EST SA FILLE PARTOUT OU ELLES SE DISSIMULENT, AD-EXTRA COMME AD-INTRA !

Au début de l´Alternance en Mars 2000, dans l´euphorie de la victoire, l´Autorité était agréablement surprise, ébahie même devant une montagne d´argent. Tel un enfant gâté devant un cadeau si grand et inespéré, elle avait boudé la maison royale, en criant à l´existence d´une armée de cafards dans les lieux, et en ricanant sur le dos des anciens locataires. Elle avait exigé une réfection et une désinfection totale, radicale et immédiate des lieux .Ce qui dura des mois au frais du contribuable.

Les cafards seraient-ils encore présents dans ces locaux ? Ont-ils pu résister à tous les insecticides? Ou tout simplement, se seraient-ils métamorphosés en billet de banques ? Auraient-ils trouvé une place plus confortable dans les satins des valises de luxe que l´on perd , ou que l´on confond dans les bureaux ou salon d´aéroport ou dans les soutes des avions ?

La chrysalide devient papillon.

O divin miracle dans les résidences du roi ! Les cafards se sont métamorphosés en billet de banques, non en CFA s´il vous plaît mais en euro et en dollars et leurs ailes ont le frou-frou frais des billets de banque neufs. Les gardes de sa Majesté auront beau redoubler de vigilance, ils passent à travers les grilles et voyagent à travers des valises de luxe pour traverser les frontières et faire le bonheur non des sénégalais, mais d´illustres "Jambur " inconnus.

Mercredi 9 Décembre 2009, la communauté internationale a célébré la journée de lutte contre la corruption .Gageons que la corruption reculera dans notre pays tant que nous resterons disciples de Jean-Baptiste et disciple du Christ.

La tortuosité partout où elle se dissimulera sera démasquée et dénoncée par les disciples de Jean-Baptiste et Jésus. La vérité nous assure le Christ nous rendra libre.

L´église dit non au culte de la personne qui la contraindrez à renoncer à son devoir de dire la vérité, à dénoncer la tortuosité ad-intra (en son sein) et adextra (au dehors) .

Un roi n´est grand que quand il sert et n´attend rien en retour de ses sujets, pas même le mot Merci. Jésus nous apprend à nous considérer comme des ouvriers inutiles, même perchés dans les plus hautes fonctions de l´Etat. A l´école de Jésus nous apprenons à travailler sans récolter de Merci. Seul compte le merci de Dieu.

Dire Merci à temps, en son temps à tout bienfaiteur, c´est l´éducation de l´Evangile (cf. les dix lépreux guéris). Dire Merci en son temps, et non à la manière d´un disque rayé , ou d´un flatteur ou d´un courtisan , c´est l´éducation que nous recevons sans cesse au pied de Notre Dame de Poponguine .

A vrai dire les chrétiens ne sont pas des " Guigne a wecc " (expression sérère qui signifie , être repu , être rassasié et vite oublier ) surnom que le Buur Sine ( roi du Sine) avait donné à un de ses courtisans .

Si la communauté chrétienne du Sénégal a une dette envers quelqu´un , c´est uniquement la dette de lui dire la vérité à temps et à contre temps , la dette de l´aider à tuer les poux et les cafards qui ont déserté les coins et recoins des caves , des cuisines et des armoires et se sont mués entre temps en beaux billets de banque pour trouver refuge dans le satin douillet des valises et des mallettes de luxe aux mille et un noms et voyagent au gré de , en veux-tu , en voilà !

NUN KERCEEN YI, FI CI SENEGAL GUI, KÉNA GUEUNOU NU GORÉ !





Abbé André Latyr  NDIAYE

Curé de Gorée