La lettre du Secrétaire Général

 

                                                                                                                                                                                                           Dakar le 14 décembre 2009

 

Chers militants,
Chères militantes,

Il ya une dizaine d'années, nous étions quelques Sénégalais - plusieurs milliers de citoyens et de citoyennes - à prendre la décision de créer l'Alliance des Forces de Progrès (AFP).

Depuis dix années, nous avons, ensemble, élargi et renforcé les rangs de notre parti, grâce aux efforts continus des Femmes, des Jeunes, des Personnes du 3é âge et de toutes les ressources humaines qui se sont mobilisées sans réserve au service de notre pays, le Sénégal.

Ce pays nous appartient et nous lui devons, pour aujourd'hui comme pour demain, un dévouement sans limites et tous les sacrifices que les générations de nos valeureux ancêtres ont consentis dans l'espace de l'honneur sacré, de la dignité éternelle des hommes de foi, pour semer dans le champ de l'effort les graines d'un Sénégal de grandeur dans l'unité et dans la prospérité partagée.

Les pères fondateurs, Léopold Sédar Senghor, El Hadj Mamadou Dia et Lamine Gueye, accompagnés par de valeureux fils du Sénégal, et avec le soutien actif du peuple, ont inscrit leurs actes au fronton de l'histoire de notre pays. Ils ont jeté les bases de la construction d'un Etat démocratique et organisé, producteur de développement et de progrès reposant sur les principes intangibles de la séparation des pouvoirs et de la protection des droits de l'homme et du citoyen.

Pendant plusieurs décennies, cet Etat a connu, à l'intérieur comme en dehors de nos frontières, l'admiration, la considération de ses populations et le respect de ses partenaires à travers le monde.

Présentement et par la faute de dirigeants incapables, la mal gouvernance, le laisser-aller, le gaspillage des biens et des ressources de la communauté nationale, ont conduit le Sénégal au bord du chaos : chaos politique, chaos économique, chaos social, chaos culturel, chaos de non - valeurs.

Face à une telle situation, aucune idée, aucun effort, aucune initiative ne sont à négliger pour construire une renaissance énergique, intelligente et rationnelle des vertus et des valeurs sans lesquelles le redressement du pays demeurera un rêve sans lendemain.

C'est pourquoi, puisant aux sources inépuisables du génie sénégalais, il est temps que chacun de nos compatriotes, homme, femme, jeune, se convainque qu'il relève de notre responsabilité commune, devant l'histoire, de joindre nos efforts et de marcher, résolument, dans la voie du redressement et de la reconstruction de notre pays.

Nul n'ignore les souffrances dans lesquelles le pouvoir libéral en place a plongé le peuple, ni les injustices et les violations de la loi commises, chaque jour, par un régime qui ignore tout de l'Etat et refuse au peuple sa propre identité, ses droits et ses ambitions légitimes sur le chemin de son destin.

Dans cette dynamique, l'AFP fait partie des composantes de la société qui sont les plus porteuses d'espoir et de capacités confirmées et reconnues de contribuer à l'avènement d'un Sénégal nouveau.

Il nous revient de préparer et de laisser aux générations à venir ce Sénégal de grandeur et de responsabilité qui est au centre des motivations de notre engagement au service du peuple et de son épanouissement dans le concert des nations.

Ces raisons et ces motivations nourrissent d'une énergie inépuisable le devoir qui est le nôtre et qui induit que nous consolidions notre combat pour mettre un terme au régime destructeur de Me Abdoulaye Wade, de son parti, de ses alliés.

Nous le pouvons si nous le voulons.

Avec nous, le peuple le veut intensément.

Que Dieu sauve le Sénégal.

Chers militants,
Chères militantes de l'AFP,

En cette veille de l'année 2010, voilà le modeste message que j'adresse, du fond de mon cœur de citoyen et de croyant, d'homme de conviction et de militant des causes justes, aux membres et aux dirigeants de notre parti, pour leur souhaiter santé, paix de l'âme, succès et satisfactions renouvelées, pour, ensemble, relever les défis de la vie et du combat au service du grand nombre.


Moustapha Niasse