LES ASSISES NATIONALES DU SENEGAL
" J'Y ETAIS "

Après la fameuse guerre de TROIE, et la preuve de bravoure de certains dirigeants d'alors, ULYSSE regarda le ciel et dis : " je suis fier d'avoir été parmi eux car je pourrai dire à mes enfants que j'ai vécu aux temps d'Hector, que j'ai vécu aux temps d'Achile ".

Cette fameuse assertion d'ULYSSE m'est revenue le 1er Juin 2008, jour historique de lancement des ASSISES NATIONALES DU SENEGAL.

En effet, ils étaient venus, ils étaient tous là : des généraux, des anciens ambassadeurs, des anciens ministres, des secrétaires généraux d'organisations nationales et internationales, des syndicalistes, des personnalités de la société civile, mais aussi des hommes politiques qui main dans la main montraient une détermination sans faille avec pour seul objectif : SAUVER LE SENEGAL.

Ce dimanche, les patriotes sénégalais se sont levés pour dire que le Sénégal est dans le gouffre, ils avaient la lourde mission de l'extirper de ce cratère.

Ainsi, il a fallu expliquer aux sénégalais les justificatifs de ces assises : leurs objectifs, leur composition, le cadre méthodologique et organisationnel et la thématique.

Le Sénégal va mal, l'écrasante majorité des sénégalais vit sous le seuil de pauvreté.

La crise est multiforme : économique, politique, sociale. Aucune solution proposée par le gouvernement de Me WADE, ne laisse entrevoir des lendemains meilleurs.

C'est dans ce contexte particulier que les assises nationales sont devenues un impératif de gestion de crise pour notre pays. D'autant plus que le fil du dialogue et rompu depuis belle lurette entre le pouvoir , les acteurs politiques, les différentes catégories socioprofessionnelles et même avec les syndicats.

L'objectif général de ces assises nationales est de trouver une solution convenable globale, efficace et durable à la grave crise multidimensionnelle (politique, économique, sociale et culturelle) qui sévit dans le pays.

Les acteurs qui prennent part à ces assises sont des associations de la société civile, des partis politiques, des organisations patronales, des sénégalais établis à l'étranger, des organisations syndicales, des organisations professionnelles, des corps de métiers, des autorités religieuses, des intellectuels de renom, des personnalités identifiées et j'en passe.

Ils réfléchiront pendant 4 à 6 mois sur la gouvernance politique, la gouvernance économique et financière, la gouvernance sociale, le monde rural et le secteur privé en général, l'éducation et la formation en général, la santé, la culture, la jeunesse, l'emploi et l'insertion socioprofessionnel, la dimension genre et la promotion de la femme, la situation des personnes âgées, le problème de l'information, le défi écologique (environnement et développement durable), les questions liées aux sports, les questions liées à l'éthique, aux comportements, aux valeurs etc…
Les acteurs sillonneront tous les départements du Sénégal pour effectuer des consultations citoyennes qui permettront de prendre l avis des populations, les informer et échanger avec elles.
Bien entendu des conclusions seront tirées de ces assises et les c acteurs se chargerons de veiller sur l'utilisation adéquate de celles-là.

Sénégalaises, Sénégalais, voici donc succinctement expliqué la nouvelle démarche citoyenne qui fait de notre pays une exception mais dans le bon sens.

Je dirai pour conclure en plagiant ULYSSE " je suis fier d'être acteur des assises nationales du Sénégal, car je dirai à mes enfants et à mes petits enfants que j'ai vécu aux temps de Moustapha NIASSE, de Ousmane Tanor DIENG, d'Amath DANSOKHO, d'Abdoulaye BATHLY, d` Ibrahima FALL, de Mohamed MBOJ, de Penda MBOW, du Général Mamadou SECK, que j'ai vécu aux temps du professeur Amadou Makhtar MBOW.

Dieu fasse que les ASSISES NATIONALES DU SENEGAL soient une réussite totale .


Dr Malick DIOP
Membre du Comite Ad Hoc
Des Assises Nationales du Sénégal
Email : drmalickdiop@hotamil.com