Lettre du Secrétaire Général, le Camarade Moustapha Niasse, aux militantes
et militants de l'Alliance des Forces de Progrès (AFP) à l'occasion
du PREMIER CONGRES ORDINAIRE du Parti

 

        Mes Chers Camarades,

Voilà trois ans que notre Parti, l'Alliance des Forces de Progrès (AFP), existe. Chacun de nous peut jeter fièrement un regard sur le chemin déjà parcouru pour se féliciter des succès importants que notre Parti a obtenus dans sa lutte pour l'approfondissement du processus démocratique dans notre pays et dans la défense des intérêts du Peuple sénégalais. Le chemin, vous le savez, a été parsemé d'embûches de toutes sortes que nous avons surmontées avec courage, grâce à notre attachement viscéral à l'éthique républicaine et démocratique, avec la force et la constance de notre foi en Dieu.

Après la phase de structuration de l'AFP, de la cellule à la région, qui a permis le choix démocratique des différents responsables, il est venu le moment de la réunion de l'instance suprême du Parti, instance de définition, de légitimation et de validation de nos objectifs, de nos orientations, de nos stratégies et de nos actions : le 1er CONGRES ORDINAIRE DE L'AFP.

Ainsi, la grande famille que nous constituons va se retrouver dans l'allégresse les 1er et 2 mars 2003 pour marquer un jalon et réfléchir à haute voix sur le sens et sur l'impact de notre action politique ; sur l'avenir de notre pays et sur les responsabilités de l'AFP dans l'édification d'une société démocratique au service des femmes, des jeunes, des hommes et des personnes du 3è âge qui, malgré les multiples épreuves, continuent de garder espoir.

Au moment de vous convier à cette grande fête, je suis habité par un sentiment de grande fierté doublé d'une joie sans limite à l'idée de me retrouver avec vous, parmi vous, pour me ressourcer et retrouver dans cette ambiance faite de chaleur militante, un viatique nouveau, pour porter avec vous, toujours plus haut, le flambeau à nous confié par des milliers de nos compatriotes qui sont, plus que jamais, convaincus que l'AFP demeure l'alternative la plus crédible et le rempart le plus sûr contre les dérives de toutes sortes qui sont devenues le lot quotidien des Sénégalais.

Pour toutes ces raisons et sous l'éclairage des progrès accomplis, notre congrès nous offrira l'opportunité de renouveler le pacte de confiance scellé avec nos compatriotes, autour du projet politique que nous portons, et que nous avons à cœur de réaliser, au bénéfice exclusif de nos compatriotes. Notre aptitude à mériter cette confiance se mesurera à l'aune de notre capacité de mobilisation et d'organisation des assises projetées. Ma confiance en vous est raffermie par les luttes engagées ensemble et qui nous ont aguerris, et par les nombreuses victoires qui jalonnent déjà notre parcours commun. Le congrès à venir ouvrira, par la grâce de Dieu, de nouvelles et heureuses perspectives sur le chemin qui nous ménera à la victoire.

Chers Camarades, je vous renouvelle l'assurance de mes sentiments militants et de ma confiance fraternelle, en vous donnant rendez-vous à ces assises historiques que nous préparons tous avec ferveur et espoir.

Que Dieu, notre Seigneur, continue, dans sa miséricorde infinie, de nous prodiguer des idées, des pensées et des actions bénéfiques, inspirées du saut de l'amour de la Patrie, de l'esprit de tolérance mutuelle entre ceux qui aiment notre pays.

Le succès est toujours au bout de l'effort.

Ceux qui vivent sont ceux qui luttent pour la bonne cause, celle des vertueux et des justes ; celle des hommes de foi et d'engagement, pour le triomphe de la vérité et pour le bonheur du plus grand nombre, dans la liberté.

Dakar, le 03 janvier 2003

Moustapha Niasse